Grand vin de Cahors

Le Château du Cèdre élabore des vins de Malbec : vins de fruit ou vins de longue garde, nous explorons toutes les facettes de notre terroir. L’esprit qui nous anime est une volonté sincère de satisfaire les amateurs de grands vins, clients particuliers ou professionnels, néophytes ou passionnés.

A l’image de nos vins, ce site est une invitation à la découverte : soyez les bienvenus !

Pascal et Jean-Marc Verhaeghe

Les frères Verhaeghe

Apprendre à désapprendre

Depuis 1988 nous conduisons notre vignoble, vinifions et élevons nos vins avec précision en appliquant des techniques éprouvées et adaptées aux sols et aux cépages. Notre leitmotiv « apprendre à désapprendre » exprime toute l'humilité que nous avons par rapport à chaque millésime. Même si nous avons apprivoisé notre terroir et fixé nos propres règles grâce à une meilleure compréhension du Lot, du Malbec, du Viognier, du micro-climat des coteaux de Bru et des cônes d’éboulis calcaires, notre approche reste empirique et chaque millésime est une nouvelle création.

Vignes

Actualités

Cahors – Le Cèdre Malbec Vintage 2010

Dégustation : très fruité avec un nez complexe de mûre et de cassis, une pointe de violette, d’épice et de cacao. La bouche est suave et veloutée avec une longueur toute en fraîcheur. Ses Douceurs : desserts chocolatés. - Le Figaro -
Lire la suite »

LA GAMME DE VINS SANS SOUFRE, UN MODÈLE DU GENRE

La gamme des vins sans soufre est un modèle du genre qui devrait servir de source d’inspiration aux domaines qui se lancent dans cette voie.
Lire la suite »

NOS VINS BLANCS SONT DISPONIBLES

Une petite surprise pour ces deux vins du millésime 2015 : tous deux ont été vinifié et élevé sans soufre ajouté. Seul une petite quantité de sulfites les a aidé à passer le cap de la mise en bouteilles.
Lire la suite »


Abonnez-vous à notre newsletter »

« Nous voilà en conduite bio, mais je tiens à souligner que notre réflexion s’était enclenchée dès le début des années 90. En 1992, nous avons arrêté le désherbage chimique. Dix ans plus tard, les produits phytosanitaires chimiques ont été abandonnés en totalité, avec un réel gain qualitatif à la clé. C’est ce constat d’une qualité accrue des raisins qui nous a encouragé à enfin demander la certification en agriculture biologique en 2009. Après trois ans de conversion, nous avons vinifié notre premier millésime de vin certifié bio en 2012. »

Pascal Verhaeghe

Château du Cèdre